vendredi, 01 mai 2015 10:21

Accessoires exclusivs Dior

Le paysage urbain dans lequel la femme Dior évolue est son territoire. Instinctive, son allure combine féminité absolue et animalité primitive, cela jusque dans ses accessoires.

Son Diorama,  le nouveau sac de la Maison, a mué en peau exotique, tantôt en crocodile vert acide, tantôt en lézard rose et rouge ; l’iconique Lady Dior  revêt une nouvelle carapace tout aussi précieuse, sur laquelle se mêlent couleurs vives et motifs inspirés du bestiaire cher à Monsieur Dior. A son bras également, apparaît une besace en python marron ou à rayures bleues et noires. L

es bottines et cuissardes dévoilées au cours du défilé haute couture printemps-été 2015 ont transmué et se dévoilent avec des imprimés zébrés, tachetés, ondulés de couleurs vives ou sombres, infusés parfois jusque dans les talons en Plexiglas transparent. Détail de ce camouflage d’un nouveau genre, les plastrons, tels de faux cols en cotte de mailles laquées vert, noir, marron et rose ou en anneaux métalliques laqués aléatoirement de rose et de bleu, se fondent naturellement à la silhouette. Attribut ultime de cette femme sauvage et sensuelle, elle ne porte qu’une seule boucle d’oreille, un peu trombone, un peu épingle à nourrice, qu’elle lie ou accumule avec d’autres, entremêlant alors tailles, or et argent. . 

Lu 1155 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Style de vie

  • 1